La Faucheuse de Neal Shusterman

la-faucheuse-878821-264-432Note : 5/5 ❤

Quatrième de couverture : Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

Avis :

La Faucheuse est un roman que j’avais déjà repéré lors de sa sortie VO alors imaginez ma joie lorsque j’ai constaté au salon de Montreuil qu’il serait publié chez la Collection R ! D’ailleurs, j’en profite pour remercier de tout coeur la Team R et Glenn pour m’avoir gentiment proposé de découvrir cette merveille ! Oui mettons les cartes sur table, ce roman est une pépite qui bouscule totalement les codes habituels de la dystopie !

Imaginez-vous plongé dans un monde où l’immortalité est devenue possible ! Les maladies ont été éradiquées, votre corps est immunisé grâce aux prouesses scientifiques ! Si vous tombez d’un bâtiment de 1000 étages on pourra même vous transporter au centre de résurrection ! Impressionnant n’est-ce pas ? Malheureusement il y a toujours un « mais », pour pouvoir bénéficier des bienfaits de ce monde il faut tout de même instaurer un équilibre. Si plus personne ne meurt, la population s’accroit et cette immortalité ne peut être donné à un monde surpeuplé ! C’est pour cela que les « Faucheurs » ont été créés. Ils ont un but clair : glaner. Ce mot à la fois inconnu et intrigant à une signification plutôt sordide : vous tuer et vous enlevez votre immortalité à tout jamais. Les Faucheurs ténébreux sous leur cape apparaissent comme des êtres terrifiants. Les humains fuient leur regard par peur d’être leur prochaine victime.

Rien ne laissait penser que Citra et Rowan, nos deux jeunes héros, seraient un jour réunis pour une aventure si particulière ! Ils vont en effet être sélectionnés pour devenir des apprentis Faucheurs. Le choc est là, l’envie de tuer des gens leur est écœurante et pourtant leur destin est déjà tout tracé. Ils n’ont pas le choix et personne ne pourra aller à l’encontre de cela !

Il faut avouer que le genre dystopique a parfois tendance à s’essouffler dans le sens où l’on revoit souvent les mêmes choses (systèmes de castes, monde post-apocalyptique…). « La Faucheuse » diffère tellement de toutes ces dystopies que c’est sincèrement rafraichissant.

Ce roman est tout simplement mon premier coup de cœur de l’année 2017 alors me voilà ravie ! Après 14 lectures, je commençais à me poser des questions… Etais-je devenue si exigeante ? « La Faucheuse » a été là pour me rassurer ! Oui il est encore possible de m’émouvoir et c’est probablement dû aux nombreux rebondissements qui ne vous laisseront pas de marbre ! On avance dans l’intrigue les yeux bandés, on ne sait absolument pas quelle direction souhaite prendre l’auteur et ça rend la lecture bien palpitante !

L’univers est très riche et bien construit. Citra et Rowan sont plutôt ordinaires mais vraiment attachants. J’ai eu un coup de cœur pour Rowan qui m’a plu grâce aux décisions qu’il prenait. A la fois héros et antihéros, il a toutes les qualités du genre de protagoniste masculin que j’aime. Il faut aussi noter que la plume de l’auteur est tellement magnifique qu’elle vous donnera  envie de découvrir d’autres romans de Neal Shusterman !

Un petit conseil : si vous hésitiez à lire ce roman, ne vous posez plus de questions et foncez ! De plus, il sera adapté en film et il me tarde vraiment de voir ce que ça donnera sur nos écrans !

 

Publicités

27 réflexions sur “La Faucheuse de Neal Shusterman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s