Zouck de Pierre Bottero

Note : 4/5

Quatrième de couverture :  » La musique était une onde qui me portait. Toujours plus haut. Je me sentais légère, presque éthérée. J’avais la sensation que mes gestes pouvaient s’affiner jusqu’à devenir parfait. « 

Anouck, dite Zouck, a une passion : la danse. Qu’elle partage avec sa meilleure amie : Maiwenn. Jusqu’au jour où elle s’éloigne l’une de l’autre. Zouck, obsédée par l’idée de perdre quelques kilos superflus, se coupe du monde. De son côté, Maiwenn, follement amoureuse, devient de plus en plus distante

Avis : Il est impossible de me souvenir le nombre de fois où j’ai entendu chanter les louanges du regretté Pierre Bottero. Quand j’ai vu que certains de ses courts romans allaient être ré-édités chez Flammarion j’ai tout de suite saisi l’occasion ! D’ailleurs je remercie de tout coeur Flammarion pour cet envoi, cette lecture a été très agréable !

Anouck est une jeune et talentueuse danseuse. C’est toujours avec le sourire  et élégance qu’elle effectue ses pas de danse. Elle est si passionnée que l’on ressent son amour pour ce sport. Malheureusement un jour elle va perdre cette gaieté à cause d’un triste événement. Impossible d’avoir le soutien de sa meilleure amie Maiwenn qui est trop occupée par sa nouvelle histoire d’amour. La solitude s’empare d’elle et Anouck sombre dans un cercle vicieux dont il sera dur de sortir…

Avec cette lecture c’est tout un flot de souvenirs qui se déversait en moi. Mon esprit si ébranlé par cette atmosphère lycéenne emplie de réalisme m’a fait voyager dans le temps. C’est ainsi que je me suis rappelé de mes années collège/lycée. Avec le recul, je me dis que ces années là sont celles où certains d’entre nous étions le plus vulnérable.

Après l’âge de l’insouciance vient le moment où nous prêtons attention aux regards portés sur nous. A l’adolescence, la critique n’est pas toujours facile à accepter, une déception amicale voire amoureuse peut s’avérer bien plus douloureuse et c’est ainsi qu’on reçoit nos premières blessures. Anouck et Maiwenn ne vont pas déroger à la règle, elles aussi ont un chemin parsemé d’obstacles. Dans leur quête à la recherche du bonheur et de l’acceptation de soi, on ne peut qu’espérer qu’elles y arriveront !

Je n’ai pu m’empêcher d’éprouver de l’attachement pour nos deux héroïnes. Leur histoire m’a rappelé la vie de certaines lycéennes avec qui je m’étais liée d’amitié et peut-être vous aussi avez-vous déjà rencontré une Anouck ou une Maiwenn ? « Zouck » n’est pas une histoire originale mais le côté authentique du récit permet au lecteur d’être touché et de facilement comprendre la détresse d’Anouck et de son amie.

Au delà du sujet, ce qui m’a le plus plu dans ce livre est indéniablement le style de Pierre Bottero ! Grâce à « Zouck » je découvre sa magnifique plume à la fois poétique et affutée. Il détient l’art d’assembler des mots d’une manière sublime ! C’est si romanesque et percutant qu’on ne voit absolument pas les pages tourner. Comme son oeuvre ne comprend que 160 pages, la fin arrive très vite et c’est avec regret que la lecture s’achève. Néanmoins, je ne suis qu’au début de ma découverte et savoir que Pierre Bottero a écrit une vingtaine de romans fait de moi une lectrice comblée, j’ai vraiment de quoi faire !

Publicités

6 réflexions sur “Zouck de Pierre Bottero

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s