Les belles vies de Benoit Minville

Note : 4/5

Quatrième de couverture : Vasco et Djib sont inséparables depuis leur naissance. Turbulents, pas vraiment délinquants, ils cumulent les bêtises plus ou moins graves, les rires et les bleus. Vasco est en CFA BTP, Djib passe en première S. Leur dernière rixe est pourtant celle de trop…
Afin de leur mettre du plomb dans la tête, leurs parents décident d’employer les grands moyens : ils envoient les deux ados dans la Nièvre, le temps d’un été chez un ami du père de Vasco, entrepreneur local qui propose ses services comme famille d’accueil pour la DDASS.
C’est dans cette campagne éloignée de tout, France profonde dont on parle peu, qu’ils vont rencontrer et se confronter à une autre forme de jeunesse : celle des enfants élevés par celle que tous surnomment « Tata », une femme qui accueille des enfants placés et donne sa vie aux autres.

Avis :

Au vu des nombreuses critiques positives, ce roman  m’a toujours intriguée. Ainsi, je remercie de tout coeur les éditions Sarbacane pour ce service presse !
« Les belles vies » raconte la vie de deux jeunes lycéens Vasco et Djib qui n’ont pas un mauvais fond mais qui ne laissent pas un répit à leurs parents. Ils enchaînent les bêtises et un jour c’est la goutte d’eau qui déborde du vase. Les parents de nos deux jeunes héros  prennent la décision de les éloigner de leur quotidien le temps d’un été. Direction au fin fond de la campagne dans une ferme tenue par un couple de personnes âgées. Loin de leur famille et perdus au milieu de nulle part, Vasco et Djib sont loin d’être enchantés. Pourtant ils vont retrouver dans cette famille d’accueil d’autres enfants et leur vie toute entière se verra chamboulée par cet été !

Cette lecture a été très agréable. L’auteur nous offre une ribambelle de personnages très intéressants à suivre. Ils sont tous si différents, certains ont le sang chaud, d’autres cherchent la provocation pour attirer l’attention et on a même la catégorie « peace and love ». Pourtant ils vont tout de même se trouver des points communs.

« Les belles vies » est l’histoire d’enfants brisés qui tentent de se reconstruire au contact des uns et des autres. Nombre d’obstacles se dresseront sur leur chemin car oui la vie est loin d’être un fleuve tranquille. Et c’est dur de se relever après avoir été transpercé en plein coeur. Alors imaginez le plaisir de les voir évoluer ! Ils sont si attendrissants qu’on ne peut que les encourager au plus profond de nous !

L’auteur a une très belle plume criante de réalisme ! Il prône la tolérance, le pardon et l’amour avec efficacité. Cet été restera mémorable pour nos personnages et je trouve que c’est un roman parfait pour cette saison ! Bien qu’il traite de sujets sérieux je n’ai à aucun moment senti qu’on tombait dans le mélodrame.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s