Celle dont j’ai toujours rêvé de Meredith Russo

celle-dont-j-ai-toujours-reve-853493-264-432Note : 5/5

Quatrième de couverture : Amanda Hardy arrive dans un nouveau lycée. Comme beaucoup, elle souhaite avant tout s’intégrer. Mais malgré sa popularité, un secret l’empêche de s’ouvrir vraiment aux autres.

Sa rencontre avec Grant remet tout en question. Il est le premier garçon qui parvient à lui faire baisser sa garde. Alors qu’ils passent de plus en plus de temps ensemble, Amanda comprend qu’en se protégeant ainsi, elle passe à côté de sa vie. Elle sait qu’elle doit se faire violence et lui révéler qui elle est vraiment, mais elle est terrifiée à l’idée que cela le fasse fuir…

Avis : 

C’est la première fois que je lis un roman qui aborde le sujet de la transsexualité. Dans une société pour laquelle c’est encore tabou, il n’est pas aisé de se lancer. C’est probablement pour cette raison qu’on a encore assez peu de romans sur ce thème. J’étais donc très curieuse de voir comment Meredith Russo allait traiter le sujet . Maintenant que je l’ai lu je peux vous dire qu’elle s’en est tirée à merveille !

On fait la connaissance d’Amanda Hardy qui a quitté sa vie d’avant pour en commencer une nouvelle. Dans son ancien lycée, Amanda a été durement traitée, elle était sans cesse l’objet de brimades. Pourquoi ? La raison est simple aux yeux de ses persécuteurs : un garçon nommé Andrew Hardy qui se transforme en une Amanda Hardy  du jour au lendemain ne serait pas digne d’amour… Notre héroïne n’arrive plus à supporter son quotidien et décide de tout quitter pour rejoindre son père où elle intégrera un nouveau lycée. Elle avait l’intention de se faire discrète mais difficile de faire profil bas quand tout le monde est intrigué par la nouvelle notamment un certain Grant…

Quand j’ai commencé ma lecture, j’ai eu beaucoup de mal à m’en détacher ! Le style est percutant et l’histoire très touchante ! On souhaite découvrir où l’auteur va nous emmener. Les péripéties s’enchaînent et on a sincèrement envie que la quête du bonheur de notre héroïne aboutisse.

Les personnages m’ont énormément plu, ils sont tellement attendrissants ! Amanda va beaucoup évoluer et c’est un réel plaisir de l’accompagner dans ce changement ! Un autre point positif à ajouter à cette liste serait la fin ! Je l’ai trouvée très juste. Elle est ouverte certes mais le message important que l’auteure a voulu véhiculer est passé. En finissant les dernières phrases, la première pensée qui m’est venue à l’esprit a été « C’est beau ! ».  « Celle dont j’ai toujours rêvé » a été un coup de coeur que je recommande à n’importe qui !

J’ai vu circuler que certains libraires ont refusé de vendre ce roman, à cause du sujet traité. C’est honteux et en même temps j’ai de la peine pour ces personnes qui passent à côté d’un roman magnifique qui leur aurait permis d’avoir une plus grande ouverture d’esprit ! « Celle dont j’ai toujours rêvé » est un appel à la tolérance et à l’amour de son prochain malgré ses différences. En lisant les remerciements à la fin du roman j’ai appris que l’auteure elle-même est transsexuelle. C’est peut-être pour cette raison que ses mots m’ont paru si justes !

Publicités

15 réflexions sur “Celle dont j’ai toujours rêvé de Meredith Russo

  1. Erika dit :

    Refuser de le vendre, quel honte… Mais bon, j’avais aussi eu la surprise que ‘Avant Toi’ ne soit pas diffusé partout à cause de la fin qui était tabou, alors plus rien ne m’étonne…
    En tout cas ce livre a l’air vraiment intéressant et j’espère que j’aurais l’occasion de le lire moi aussi un de ces jours !

    Aimé par 1 personne

  2. malecturotheque dit :

    C’est la première chronique où je vois enfin quel est le fameix secret d’Amanda. Et avant de le savoir, je n’avais pas plus envie que cela de découvrir ce livre, pensant que ce serait un pseudo secret qui n’a rien de secret en vrai.
    Maintenant, j’ai très envie de le lire !
    Des libraires transphobes, ça ne m’étonne même pas, mais qu’est-ce que ça m’énerve !

    Des livres qui abordent le sujet (je ne les ai pas tous lus) : « Une autobiographie transsexuelle (avec des vampires) » de Lizzie Crowdagger, « Cette fille c’était mon frère » de Julie Anne Peters, « George » d’Alex Gino… =)

    Aimé par 1 personne

    • Book_Ouioui dit :

      Ah je vois ! Je suis bien contente que ça te donne à présent envie de lire le roman ! 😀 En fait je ne sais pas pourquoi les personnes parlent autant de secret car c’est un secret pour les personnages de l’histoire mais pas vraiment pour nous car c’est dans la quatrième couverture quand ils expliquent que c’est l’histoire d’Amanda mais qu’avant elle s’appelait Andrew. On l’apprend dès les premières pages donc autant expliquer de quoi traite le roman x)
      Merci pour cette liste ! J’en cherchais justement une ^^ A part « Cette fille c’était mon frère » je n’en connaissais pas. ALors un grand merci à toi ! 😉

      Aimé par 1 personne

      • malecturotheque dit :

        J’avoue que lorsque je lis une chronique, je ne lis pas le résumé en entier (sauf si la chronique m’a convaincue de le lire), alors je ne savais rien du tout, je n’étais pas allée jusqu’à Andrew ^^’
        Avec plaisir ! J’espère que tu trouveras ton bonheur =)

        Aimé par 1 personne

      • Book_Ouioui dit :

        Je comprends car je fais souvent ça par peur qu’on me dévoile trop de choses ! Si ça peut te rassurer je ne dévoile jamais trop de choses dans les chroniques sauf les premières pages 😉

        Merci 😀

        Aimé par 1 personne

  3. monrevedete dit :

    Je l’ai lu la semaine dernière et moi aussi j’ai bien aimé ce roman, qui parle d’un sujet tabou car encore trop peu connu… Donc c’est pour ça que c’est bien d’en parler, notamment à travers un roman young-adult, pour essayer de sensibiliser les gens, et notamment les plus jeunes, sur ce sujet. Souvent, ce qu’on ne connait pas nous fait peur, donc le fait d’en parler est une bonne chose à mon avis. 🙂 Et l’auteure le fait très bien avec un roman touchant.

    Aimé par 1 personne

    • Book_Ouioui dit :

      Je partage totalement ton avis sur tous les points que tu abordes ! Il est aussi beaucoup plus difficile de changer l’avis de personnes « matures dans leurs pensées » que des jeunes… J’espère que les futures générations liront ce genre de romans qui leur permettra d’agrandir leur ouverture d’esprit.

      Aimé par 1 personne

  4. dreamingwithboooks dit :

    Je trouve ça super de parler d’un tel sujet, c’est vrai que c’est encore tabou et pourtant c’est tellement dur pour ces personnes qui le vivent au quotidien! En tout cas ce livre doit vraiment être intéressant, ça donne envie de le découvrir pour savoir comment le sujet est traité.
    Je ne savais pas du tout que des librairies avaient refusées de le vendre!! Quelle honte! Franchement c’est quoi le soucis?! Je trouve ça vraiment hallucinant, surtout dans notre société actuelle!!

    Aimé par 1 personne

    • Book_Ouioui dit :

      Exactement, c’est pour cela que c’est bien d’avoir ce genre de livres pour comprendre un tant soit peu leur souffrance… Oui je ne comprends pas ce genre de comportement… Ca me rappelle aussi les cinémas qui n’ont pas voulu diffuser « Avant toi » car ça traitait d’euthanasie, encore un sujet tabou… C’est marrant car je me rappelle que lorsque je disais que j’étais partie en Chine pour les études on me demandait toujours comment j’avais vécu la censure. En France c’est bien sûr à moindre degré mais elle existe aussi, c’est juste que si on n’est pas au courant de ce genre d’actes on n’en prend pas conscience…

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s