Nymphéas noirs de Michel Bussi

couv31339232Note : 4/5

Quatrième de couverture : Tout n’est qu’illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au coeur de l’intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit tout et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.

Avis : 

Pour valider la première session de mon challenge « Déstockage de pal en duo le vrai défi », il me fallait lire « Nymphéas noirs » de Michel Bussi. Ce polar rentre dans la thématique du premier thème qui est de choisir un roman dont l’action se déroule en Europe. Mon choix s’est portée sur « Nymphéas noirs » dont l’histoire se déroule en France.

D’entrée de jeu,  on assiste au regroupement de policiers autour d’une scène de crime sordide près d’un lac à Giverny. Un homme a été violemment poignardé. La victime est Jérôme Morval connu pour être un chirurgien passionné de peinture et en particulier de Claude Monet. Les enquêteurs s’attaquent à des énigmes qui vont leur faire tourner la tête ! Néanmoins, on sait dès le début que trois femmes ont un rôle énorme à jouer dans cette histoire. La première est Fanette une jeune fille de 11 ans douée en peinture, la seconde est Stéphanie la belle maîtresse de Giverny et la dernière n’est autre que notre narratrice une vielle femme qui sait qui est le meurtrier.

J’avais hâte de me plonger dans cette histoire mais malheureusement j’en sors un peu déçue. J’ai eu du mal à accrocher. J’ai été la première surprise vu mon engouement pour cet auteur. J’avais adoré « N’oubliez jamais » et eu un énorme coup de cœur pour « Un avion sans elle » ! Depuis je continue mes lectures Michel Bussi pour retrouver sa merveilleuse plume et son imagination qui n’a de cesse de me surprendre. Pourtant Nymphéas noirs a été pour moi une lecture qui se différencie de mes autres Bussi. Je pense que c’est principalement parce que je suis totalement indifférente à l’art et la peinture. Comme l’intrigue tourne autour de cette thématique, il y a eu des moments où je me suis ennuyée.

 Néanmoins je suis allée au bout de ma lecture car quand on connait les romans de cet auteur on sait que la fin risque de vous chambouler ! Cela s’est en effet confirmé. Comme à son habitude l’intrigue est extrêmement bien ficelée et la fin est choquante voire inimaginable. Il y a des auteurs qu’on peut aimer, adorer et il y en a d’autres à qui j’ajoute une profonde admiration. Michel Bussi fait parti de ces auteurs que je respecte et que j’admire énormément grâce à son imagination impressionnante, sa plume vibrante et ses dénouements à en couper le souffle !

Challenge Déstockage de PAL en duo le vrai défi

destockage-pal-duo-600x367

Publicités

13 réflexions sur “Nymphéas noirs de Michel Bussi

  1. La route des lecteurs dit :

    J’ai lu un seul Bussi pour le moment : « N’oublier jamais ». J’ai bien aimé mais sans plus, même si j’avoue, le dénouement était surprenant ! Du coup, je compte lire d’autres de ses livres mais comme je ne suis pas une grande amatrice de peinture et d’art, je pense que Nymphéas noir ne me plairait pas tellement …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s