Elia, la passeuse d’âmes de Marie Vareille

couv1323987Note : 5/5

Résumé : “Les prophéties ne s’accomplissent que si quelqu’un a suffisamment de courage pour les réaliser”
Elia vit dans une dictature divisée en deux catégories : l’élite, les Kornésiens, et la classe exploitée, réduite en esclavage : les Nosoba. Elia est une Kornésienne. À quinze ans à peine, elle exerce en tant que passeuse d’âmes à l’hôpital de la capitale du pays : elle euthanasie tous ceux qui seraient considérés comme inutiles ou dangereux pour la communauté. Un jour, un jeune Nosoba, de la caste des intouchables parvient à la convaincre de l’aider à s’échapper, alors même qu’elle avait ordre de l’exécuter. Accusée de trahison, Elia s’enfuit…

Avis :

Dans cet univers les Kornésiens et les Nosoba s’opposent. Les premiers font partis de l’élite pendant que les seconds sont les êtres les plus inférieurs de la caste. De ce fait ils ont été réduits en esclavage et sont évités par le reste des castes qui les considèrent impures.

Elia n’est pas seulement une Kornésienne, elle a été choisie pour être une passeuse d’âmes. Son rôle est de tuer les âmes qui n’ont plus aucune utilité pour la Communauté. En général les personnes qui vont devoir mourir ne montrent pas de résistance car cet acte est fait pour préserver l’harmonie.

Un jour la routine d’Elia va être chamboulée par un jeune Nosoba. Ce dernier lui a été amené pour qu’elle le tue. Sa faute ? Vol de médicaments. Elia, contre toutes attentes va enfreindre le règlement et le laisser s’échapper. C’est là que sa vie prendra un nouveau tournant. Elle sera accusée de trahison et devra à son tour prendre la fuite.

Je connaissais l’auteure Marie Vareille pour ses romans chick-lit qui sont dans ma wishlit depuis un bon moment et j’ai été agréablement surprise quand j’ai vu que l’auteure se lançait dans le young adult. La couverture m’a tout de suite donné envie de le découvrir et je remercie Pocket Jeunesse et Les Lecteurs.com de m’avoir donné cette opportunité.

Pour faire simple j’ai adoré ce roman ! « Elia la passeuse d’âmes » reprend tous les codes d’une bonne dystopie dont on n’arrive pas à se séparer. L’univers est original et très bien construit. En plus de son imagination, Marie Vareille a une jolie plume qui ne m’a que conforter dans ma décision à me procurer ses autres romans.

Le personnage d’Elia est très intéressant. On ne peut que l’apprécier quand on voit toutes les dures épreuves qu’elle va devoir surmonter  et son évolution tout le long du livre. Elle prend conscience petit à petit que le monde dans lequel elle est, est loin d’être parfait et fait souvent preuve d’une grande injustice dont elle sera elle-même une victime. Les autres personnages sont tous très attachants et j’ai hâte de les retrouver dans le second tome ! J’étais tellement imprégnée de l’histoire que je n’avais absolument aucune envie de quitter cet univers.

J’ai refermé ce livre avec un seul regret, celui de ne pas avoir la suite entre mes mains et de ne pas savoir combien de temps encore je vais devoir être patiente.

Pour tous les amoureux des dystopies, sautez le pas, ce livre est fait pour vous !

Publicités

7 réflexions sur “Elia, la passeuse d’âmes de Marie Vareille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s