Prisonniers de leur passé de Nathalie Charlier

prisonniers-de-leur-passe-4432003-250-400Note: 4/5

Quatrième de couverture :

Au cours d’un repas de famille, Gabriele, brillant avocat milanais, voit son passé resurgir brutalement. Alors, afin de régulariser une situation vieille de quinze ans, il décide de prendre contact avec son épouse, une Française, qu’il n’a pas revue depuis des années. Il espère sincèrement qu’ensuite, ils pourront entamer une procédure de divorce qui leur permettra peut-être de réussir à surmonter le drame qui a mis fin à leur union.
Mais, il n’avait pas escompté qu’il pourrait avoir un véritable coup de foudre pour celle qui est toujours sa femme, et tomber inconditionnellement amoureux d’elle. Après tout ce temps, Fanny a beaucoup changé et est devenue une femme forte, d’une intelligence rare et d’une beauté éclatante. De son côté, la jeune femme est toujours troublée par Gabriele, mais elle se méfie… Par le passé, elle a terriblement souffert à cause de cet homme et n’est pas prête à remettre l’équilibre qu’elle a enfin trouvé, entre les mains de ce mari en qui elle n’a aucune confiance.
De Nantes à Milan, en passant par les rives du lac de Côme, découvrez cette histoire d’amour hors du commun qui vous fera voyager entre passé et présent, rancoeurs et passions, hésitations et espoirs…

Avis :

Prisonniers de leur passé est une romance qui m’a tout de suite interpellée grâce à sa quatrième de couverture. Elle me paraissait différente des dernières romances que j’ai lues. L’histoire racontée s’approche de la réalité et apporte ainsi une touche d’authenticité que je ne peux qu’apprécier !

Hormis un retournement de situation  à la moitié du roman que j’ai trouvé quelque peu crédible, j’ai beaucoup aimé cette lecture ainsi que le style de l’auteure.

Nathalie Charlier alterne les points de vue de nos deux protagonistes mais elle ne leur consacre pas un chapitre entier comme on peut souvent le voir. Elle va donc, au sein d’un même chapitre alterner les deux points de vue en fonction des informations qu’elle souhaite nous donner.

Fanny est mon personnage préféré. C’est une femme attendrissante, intelligente, douce qui a multiplié les sacrifices pour l’homme qu’elle aime passionnément. Un évènement va changer la vie de Fanny et Gabriele et pourtant elle va faire de son mieux pour s’adapter, rester loyale et garder l’homme qu’elle aime à ses côtés.

Quant à Gabriele, son égoïsme m’a énervé à maintes reprises. Heureusement pour ce bel Italien qu’il a pu nous donner son point de vue de temps en temps pour se rattraper.

Pourtant le fait qu’il soit aussi imparfait m’a rapproché de la réalité. Combien de fois ai-je entendu des personnes se sacrifier et pardonner par amour des choses qu’on considère impardonnables ?! Il est toujours facile de juger quand on est à l’extérieur mais qu’en est-il pour la personne qui doit faire le choix de rester ou de partir quand on aime ? C’est cet aspect-là qui m’a intrigué. Par amour peut-on pardonner des choses censées être impardonnables ? Amour passionnel, erreurs du passé, reconquête… Comment réagira Fanny quand son mari dont elle s’est  séparée il y a 15 ans resurgira dans sa vie ?

Publicités

4 réflexions sur “Prisonniers de leur passé de Nathalie Charlier

  1. Popcorn and Gibberish dit :

    Maaah quéé (c’est le côté italien !) mon Dieu ! J’en ai marre de noter des bouquins toute la journée sur mon carnet pour savoir ce que je vais devoir acheter :p. Parce que là, tu m’intrigues, tu m’as donné envie d’en savoir un peu plus sur cette histoire x).
    Bises ma belle
    Johanna

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s