Jeux interdits 1 d’Emma Green

jeux-interdits---vol.-1-683830Note : 1,5/5

Quatrième de couverture :

Parce qu’aimer un enfoiré, c’est déjà un challenge en soi, mais aimer son demi-frère? c’est presque hors la loi.
***
À 15 ans, j’ai rencontré mon pire ennemi. Sauf que Tristan Quinn était aussi le fils de la nouvelle femme de mon père. Et que ça faisait de lui mon demi-frère. Entre nous, la guerre était déclarée. Et on n’a pas tenu deux mois sous le même toit.
À 18 ans, le roi des emmerdeurs revient du pensionnat où il a été envoyé pour le lycée. Il a son diplôme en poche, les yeux les plus perçants qui soient et un sourire insupportable que j’ai envie d’effacer de sa gueule d’ange. Ou d’embrasser juste pour le faire taire.
Entre Liv et Tristan, c’est à celui qui tiendra le plus longtemps. Sans craquer. Sans commettre un meurtre. Ou pire, sans tomber éperdument amoureux?

Avis :

Jeux interdits est un livre très court de 80 pages qui n’existe pour l’instant qu’au format ebook. Malheureusement, le premier volet ne m’a pas donné envie de découvrir les 5 autres. Dès les premières pages j’ai su que mes attentes seraient loin d’être comblées.

Je n’ai pas accroché au style de l’auteure. Son écriture est loin d’être fluide notamment lors des dialogues .

Un petit exemple pour mieux comprendre ce que je veux dire :

  • « C’est toi qui en reparles, Quinn, rétorqué-je pour ne pas me laisser faire. J’avais complètement oublié cette histoire, mens-je en soutenant son regard.
  •  Tant mieux, acquiesce-t-il en détournant ses yeux bleus. »

Dès qu’il y a du dialogue l’auteure nous décrit le moindre sentiment alors que pour certains on peut facilement deviner. Nul besoin d’expliquer à chaque fois que le personnage ironise en disant telle phrase ou qu’il rétorque en disant une autre phrase car la plupart du temps le lecteur s’en rend déjà compte. Ajouter de la description sans réelle valeur ajoutée a vraiment alourdi les dialogues.

Quant aux personnages je n’ai pas eu le temps de m’y attacher. Le roman est trop court et pas assez profond. Liv et Tristan agissent comme deux adolescents totalement immatures. Ils sont stéréotypés et parfois vraiment agaçants. Ce mélange entre personnages immatures et scènes érotiques explicites ne m’a pas du tout paru adéquat.

En bref je ne recommande pas cette lecture. Emma Green a l’air d’être une auteure appréciée en particulier pour ses séries « Bliss » et « Call me bitch ». Je lirai peut-être l’un de ses romans mais ce ne sera pas pour tout de suite !

Publicités

11 réflexions sur “Jeux interdits 1 d’Emma Green

  1. Erika dit :

    Le résumé m’a fait penser à ‘Beware of Bad Boy’ d’April Brookshire que j’avais plutôt apprécié (sans pour autant l’avoir totalement aimé), si mes souvenirs sont bons. Si tu veux une histoire dans le genre peut-être un peu mieux (à voir, je n’ai pas lu celui-ci xD) tu pourras peut-être te laisser tenter. Sauf si tu l’as déjà lu ^^

    En tout cas, je ne vais pas essayer celui-ci. Je suis devenue assez difficile pour ce type de lecture…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s