L’homme qui voulait vivre sa vie, Douglas Kennedy

l-homme-qui-voulait-vivre-sa-vie-75583Note : 3,5/5

Quatrième de couverture

Un poste important, une vaste maison, une femme élégante, deux enfants: pour tout le monde, Ben Bradford a réussi. Pourtant, à ses yeux, rien n’est moins sûr: de son rêve d’enfant – être photographe- il ne reste plus rien. Et le sentiment d’être un imposteur dans sa propre existence est de plus en plus fort…Alors, comment résister à l’appel d’une autre vie quand le destin s’en mêle?

Avis :

L’homme qui voulait vivre sa vie est le premier roman de Douglas Kennedy que j’ai eu l’occasion de lire. Le début est assez lent en raison des nombreuses descriptions à ne plus en finir sur la vie que mène Ben Bradford. D’ailleurs, je me suis demandé si ce n’était pas fait exprès pour montrer à quel point sa vie était ennuyante… Néanmoins une fois qu’arrive le drame, on aura enfin de l’action et toute une série de rebondissements s’ensuivra.

Ce qui m’a particulièrement plu dans ce roman c’est le personnage intéressant de Ben Bradford. Il est rempli de paradoxes. On n’a pas de grand héros mais un simple homme foudroyé par son destin. Avec sa femme, ses deux enfants, son métier d’avocat dans l’un des plus grands cabinets de Wall Street, il semblait qu’il avait tout pour être heureux. Pourtant sa vie entière va changer à cause d’un geste non prémédité. Entre les valeurs morales et la compassion que j’ai ressentie pour Ben je me suis sentie comme piégée. C’était très difficile de se positionner sur ce qui lui arrivait.

J’avoue que certains passages de l’histoire m’ont paru peu crédibles. Même si j’ai beaucoup apprécié ce roman je ne pense pas que changer d’identité soit aussi facile. Quant à la fin elle m’a totalement surprise ! Après avoir fermé mon roman, je me rappelle même être partie dans une réflexion de quelques minutes.

En bref, malgré quelques longueurs, j’ai vraiment trouvé ce livre interpellant. J’aurais juste préféré que l’auteur accorde un peu plus d’importance à la nouvelle vie de Ben qu’à son passé.

Conseil : ne lisez surtout pas le résumé proposé par Amazon ou La fnac ! Je regrette de l’avoir fait… Je ne sais pas c’est la présentation de quel éditeur mais il révèle plus de 400 pages du livre sur 500 ! Autant vous dire qu’hormis la fin ça a bien atténué l’effet surprise !

Publicités

6 réflexions sur “L’homme qui voulait vivre sa vie, Douglas Kennedy

    • Book_Ouioui dit :

      Oui je trouve aussi… :/ Je n’ai pas lu d’autre roman de lui pour l’instant mais le prochain que je lirai de cet auteur sera sûrement La poursuite du bonheur. Il est dans ma PAL depuis un moment et c’est l’un de ses livres qui a été le plus apprécié ! ^^

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s