La petite fille qui aimait la lumière de Cyril Massarotto

BAT_CV_petite fille_Mise en page 1Note : 4,5/5

Quatrième de couverture :

Barricadé dans sa maison au cœur d’une ville déserte, un vieil homme prend des risques fous pour recueillir une petite fille blessée.

L’enfant ne parle pas, elle ne prononce qu’un mot : Lumière, elle qui a si peur du noir. Alors le vieillard parle, il lui raconte la beauté de la vie d’avant, les petites joies du quotidien, son espoir qu’on vienne les délivrer. Il lui enseigne la possibilité d’un avenir, quand elle lui offre de savourer le présent.

Cyril Massarotto explore avec toute la finesse et la profondeur à laquelle il nous a accoutumés depuis son premier livre, Dieu est un pote à moi, la relation filiale qui se noue entre ces deux êtres que tout oppose.

Avis :

Dès les premières pages de ce roman, l’auteur nous plonge dans un univers sombre. Des barbares sanguinaires appelés « Les autres » ont ravagés le pays. Les derniers survivants sont face à l’horreur de la guerre et continuent à tout faire pour survivre dans la plus grande discrétion.

Le récit met en scène un Viel Homme trouvant une Petite Fille au pas de sa porte. Bien qu’il ne soit pas sorti de chez lui depuis bien longtemps, il décide de risquer sa vie et de franchir ces quelques mètres pour recueillir cette jeune enfant blessée. Elle n’a que 10 ans mais a été abandonnée par les siens. Ces deux protagonistes vont par la suite se découvrir et s’aider mutuellement en toute inconscience. La relation qu’ils entretiennent est belle, touchante et innocente. La vie ne les a point épargnés et c’est un refuge qu’ils trouveront chez l’un et l’autre.

La plume de Cyril Massarotto est fluide et agréable à lire. Il alterne les points de vue entre les deux personnages ce qui rend la lecture plus intéressante. Quant au point de vue de la Petite Fille, il utilise la troisième personne du singulier, probablement pour continuer à mettre de la distance étant donné que la Petite Fille est muette.

Ce roman est  un hymne à l’amour et à l’espoir. Il est touchant et je ne peux que vous le recommander !

 

Publicités

9 réflexions sur “La petite fille qui aimait la lumière de Cyril Massarotto

  1. liloochat dit :

    J’adore cet auteur et j’en suis fan même !
    Celui là n’est pas mon préféré mais il m’a bien plus également !

    Mon préféré est Le premier oublié, si tu souhaite le découvrir tu peut trouver mon avis sur mon blog si ça te dis 🙂

    Bonne soirée

    Aimé par 1 personne

    • Book_Ouioui dit :

      Oui j’ai beaucoup aimé c’est pour ça qu’il y a deux jours j’ai commandé  »Je suis l’homme le plus beau » du même auteur. Tu l’as lu ? En tout cas je note celui que tu m’as recommandé, merci ! 🙂

      J'aime

      • liloochat dit :

        Oui je les ai tous lu de lui xD Je suis l’homme le plus beau du monde est le livre qui m’a fait découvrir cet auteur 🙂 J’avais beaucoup aimé aussi 🙂 Mais pour moi je meilleur de tous reste Le premier Oublié , même si je les trouve presque tous bien ! (J’avais été déçue par Trois enfants du siècle)
        Après quand on adore un auteur c’est dur de départager ses romans, et puis d’un lecteur à l’autre il y a aussi une question de sujets qui peuvent faire écho ou non en nous même ! En tout cas j’espère que Je suis l’homme le plus beau du monde te plairas 🙂 Tu me tiens au courant de ton avis quand tu l’a posté si au cas ou je ne te poste pas de commentaire ? Bonne soirée

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s